Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

Billet inédit – 500 francs BDF type 1947 « Le Romain »  non émis – Banque de  France

Billet inédit – 500 francs BDF type 1947 « Le Romain » non émis – Banque de France

La conception de ce billet a commencé dès 1943 lors de la mise au point d’une nouvelle série de coupures de petit format permettant de réduire fortement la consommation de papier et possédant une palette de couleurs réduites avec une dominante jaune vert/bistre qui permet d’éviter l’usage de couleurs vives, dont les encres était difficilement disponibles en temps de conflit. Ce n’est qu’après la fin de la guerre que les maquettes seront finalisées pour une coupure de réserve de 1000 francs, puis de 500 francs pouvant remplacer le type 1945 « Châteaubriand » émis en 1946. Sa thématique s’inspire de grands thèmes de la mythologie gréco-romaine.

C’est probablement pour en accélérer la mise au point qu’est décidé de reprendre, pour son filigrane, celui du 1000 francs type 1942 « Déméter » montrant un visage grec. Allant du jaune au vert, ses tons très fondus ont aussi pour objectif de déjouer la captation photographique de la gravure. Le billet fut gardé en réserve sans être mis en production puis abandonné par la Banque de France en janvier 1952. En effet, dans un contexte de reprise économique et en raison de son ornementation gréco-romaine, ce projet fût jugée trop passéiste. La Banque de France décide de remplacer ces billets par une série homogène illustrés avec de grandes figures historiques illustrant le génie français.

À ma connaissance, il n’existe aucune épreuve ou dessin préparatoire de ce billet dans des collections privées ou passé en vente.

 

OOOO

500 francs BDF type 1947 – LE ROMAIN – Banque de  France – non émis 

Cette face représente une tête de romain couronnée de feuilles de chêne avec, au fond, la déesse Athéna représentée avec sa chouette, à droite une corne d’abondance et divers éléments représentatifs de l’architecture Gréco-Romaine.

Ce billet est l’oeuvre de William Fel qui a peint les recto et verso.
Epreuve de création du recto non filigranée. Le recto de ce billet a été gravé par Georges Beltrand.

 

 

Une représentation allégorique de la pensée et du savoir.
Epreuve de création incomplète non filigranée du verso. Le verso de ce billet a été gravé par Georges Régnier.

 

Projet de filigrane vu côté recto (dessin au crayon) dessiné par Lucien Jonas. Il reprend celui du 1000 francs type 1942 Déméter (voir ci-dessous).
Visage de la statue d’Hermès de Praxitèle du musée d’Olympie.

OOOO

Caractéristiques du 500 francs type 1947


format : 102 x 156 mm


Procédés d’impression :

Recto : Typographie en quatre couleurs (jaune, rouge, bleu clair et bleu foncé) pour la vignette,
et en noir pour les textes, les signatures et les indices

Verso : Typographie en quatre couleurs (jaune, rouge, bleu clair et bleu foncé).


OOOO

OOOO

Aperçu de la gamme de billets à thèmes Mythologique gréco-romain

en projet à la Banque de France à partir de 1944.


OOO

5 fr « Amphitrite type 1949 – Banque de France – Non émis

Ce projet initialement prévu pour une valeur 5 francs changea par la suite pour une valeur de 1000 francs. Ce billet est l’oeuvre de Pierre Munier (recto et verso).

(Prochainement) Voir les détails sur ce billet >> 

OOOO


OOOO

50 fr type 1947 « Mercure » – Banque de France 

Initialement prévu pour la Banque de France avec une valeur de 50 francs, ce projet fût finalement utilisé par le Trésor public pour le compte des troupes Françaises stationnées en Allemagne et en Autriche. Ce billet est l’oeuvre de William Fel (recto et verso).

OOOO


500 fr type 1952 « Rêverie sur un passé glorieux » – Banque de France  – Non émis

Ce projet, un des dernier de la série a été engagé en 1952 en vue du remplacement du billet de 500 francs type 1945 « Chateaubriand ». Ce billet a été dessiné par Sébastien Laurent (recto et verso).

(Prochainement) Voir les détails sur ce billet >> 

OOOO


1 000 francs BDF type 1945 « République et Cérès »aversOOO

1 000 francs type 1945 « République et Cérès » – Banque de France  – Non émis

Ce projet voit le jour fin août 1944, durant les mois qui suivirent la libération de Paris. L’objectif de cette coupure est de remplacer, au cours de l’année 1945, les différents billets de 1 000 francs qui ont circulé durant la guerre. Ce billet a été dessiné par Sébastien Laurent (recto et verso).

(Prochainement) Voir les détails sur ce billet >> 

(Prochainement) Voir les détails sur ce billet >> OOOOO


OOOO

1000 francs type 1947 « Aux Trophées » – Banque de France  – Non émis

Ce billet a été dessiné par Sébastien Laurent (recto et verso).

OOOO


OOOO

1000 francs type 1951 « Athéna » – Banque de France  – Non émis

Conçu fin 1949, ce nouveau type de billet est approuvé le 1er février 1951 par le Conseil général de la Banque de France en vue du remplacement du 1 000 francs « Minerve et Hercule » .
Ce billet a été dessiné par Sébastien Laurent (recto et verso).

(Prochainement) Voir les détails sur ce billet >> 

OOOO


OOO

5000 francs type 1949 « Terre et Mer » – Banque de France

Ce nouveau billet mis en service en mars 1949 est le seul de la gamme a avoir été émis par la Banque de France. Ce billet a été dessiné par Sébastien Laurent (recto et verso).

OOOO

OOOO


 

OOOO


OOO

Quelques mots sur William FEL – (18? – 1957)

Il n’existe pas de biographie sur William Fel et l’on trouve que peu d’information sur sa carrière. Il semble avoir été actif depuis le début du 20ème siècle jusqu’aux années 50. William Fel est un artiste, qui mis à part ses créations de billets de banque, illustra de nombreux livres de poèmes pour des éditions luxueuses. Il illustra des livres pour les oeuvres de Gustave Flaubert, Paul Verlaine, Albert Samain, Henri de Régnier, Charles Guérin, Alfred de Musset, etc. Il travailla de nombreuses fois pour les éditions Ferroud et les éditions d’Art Piazza notamment dans les années 20 et 30. Il fit, par exemple, de nombreuses illustrations érotiques pour des poèmes de Verlaine où ses compositions expriment, selon l’éditeur, le plus souvent la lascivité, l’érotisme sous-jacent d’un poème ou d’un texte en prose.

 

 

Sources : Archive de la Banque de France, NUMISMAG©

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

×