Roger PFUND, designer et expert mondialement reconnu du papier valeur

Roger PFUND, designer et expert mondialement reconnu du papier valeur

« Un billet de Banque est  une œuvre artistique qui raconte une histoire et un ambassadeur culturel pour le pays qui  l’émet. C’est également une démonstration technique de moyens anti-contrefaçon ».

A l’occasion de l’exposition qui lui était consacré à Genève par la galerie Artvera’s du mois de mars au mois d’avril 2018, NUMISMAG a profité de l’occasion pour interviewer l’un des artistes designer-graveurs de billets les plus connu en Europe, voire de par le Monde. A l’aube de ses 75 printemps, Roger PFUND a fermé son atelier de design, mais il reste actif et sa connaissance de la création dans le domaine de l’impression sécurisée, de manière plus générale en font un expert reconnu dans ce domaine. Roger PFUND est ainsi régulièrement consulté par des banques centrales de part le monde lors de la conception de leur gamme de billets.

OOOO

Roger PFUND, designer et expert mondialement reconnu du papier valeur

 

C’est un artiste pluridisciplinaire dont la renommée a également dépassé les frontières de la Suisse, voire de l’Europe. Roger PFUND a une démarche bien particulière dans la création de monnaie fiduciaire. Il définit dans un premier temps le format, les couleurs. Il pense le billet comme une partie d’une même série ou d’une même famille de billets. Puis, il travaille la thématique du billet autour du portrait qui a été choisi pour orner la vignette. Il réalise des études iconographiques très poussées. Il archive ensuite l’ensemble de ces éléments et fait appel à des experts pour valider le projet. Ensuite, Roger PFUND réalise une maquette dans laquelle il combine les différents éléments constituant la composition graphique du billet. Il place d’abord les plus grosses masses pour aller vers les plus petits détails.

 


 

Roger PFUND a commencé sa carrière dans le billet de banque en 1971, à l’occasion d’un concours lancé par la Banque Nationale Suisse pour le design de la nouvelle série de billets de banque que les autorités souhaitaient rapidement mettre en œuvre. Suite à ce concours, Roger PFUND fut chargé de concevoir la septième série de billets de la Suisse, qui resta une série de billets de réserve.

 

Roger PFUND, designer et expert mondialement reconnu du papier valeur

 

50 francs 1971 – Billets de réserves – Banque Nationale Suisse

50 francs 1971 - Billets de réserves - Banque Nationale Suisse

 

Les billets de réserve sont, comme leur nom l’indique, des billets qui sont tenus en réserve dans le cas où il faudrait rapidement pourvoir au remplacement de tout ou partie de la gamme de billets en circulation. Aujourd’hui ces billets de réserve de la septième série ont tous étés détruits.

 

 


 

Roger PFUND s’est également attaché à de nombreux travaux d’études libres, tel qu’un billet spécimen à l’effigie du poète Russe Alexandre POUCHKINE et sa nouvelle fantastique « La Dame de pique » dans les années 80-90. C’était sur le mandat des sociétés Suisses Orell Füssli et Delarue Giori, qu’il conçu ce billet mettant en avant les valeurs artistiques et culturelles intemporelles de la Russie.

 

OOOO

Spécimen Alexandre POUCHKINE  « La Dame de pique3

OOOO


 

Roger PFUND est également célèbre pour avoir conçu la dernière série de billets en francs à avoir circulé en France avant le passage à l’euro. Cette collaboration avec la Banque de France a commencé au début des année 80. Ce dernier précise « J’ai présenté mon projet à la Banque de France qui était très intéressée mais lors d’un repas de travail, un responsable m’a indiqué que celle-ci ne pouvait pas confier la conception de billets français à un designer étranger. Etant binational, j’ai deux passeports et je n’ai pas manqué à cette occasion de poser sur la table mon passeport français. Il n’y avait donc plus d’obstacle à ce que réalise cette série de billet ! ». Ce marché avait été obtenu à l’époque sur mandat direct, sans appel d’offre préalable.

Roger PFUND aura travaillé durant 17 ans entre la première recherche concernant cette série et l’émission de la dernière coupure de cette série, le billet de 500 francs Pierre et Marie CURIE. Il a par la suite présenté une série de 317 personnages historiques ou célèbres pouvant illustrer ces billets. Pour chaque personnage, Roger PFUND et son équipe ont procédé à des centaines d’heures de recherches.

Toujours dans cette dernière série française, il voulait une symétrie parfaite dans les illustrations des billets. Les deux plus petites valeurs faciales devaient être illustrées par un personnage et les deux plus grosses coupures par deux personnages.

 

La série initiale se déroulait ainsi :


50 francs Saint-Exupéry

 


100 Francs Gustave Eiffel

…remplacé par le 100 francs Cézanne.
A l’origine le Cézanne a été conçu comme billet de remplacement avec une valeur de 500 francs

OOOOO


OOOO

200 francs Les Frères Lumières – 1994

200 francs Les Frères Lumières - 1994 Numismag

Malheureusement une polémique est née autour du billet de 200 francs car l’aîné des frères LUMIÈRE avait affiché des sympathies avec le régime de vichy. Il ne pouvait donc plus y avoir un billet émis par la banque de France et dédié au Frères LUMIÈRE. Aussi, le 100 francs EIFFEL initial est il devenu le 200 francs EIFFEL et un billet de remplacement, le 100 francs Paul CÉZANNE, fut rapidement élaboré.

Billet remplacé par le 200 Gustave Eiffel

Billet remplacé par le 200 Gustave Eiffel numismag

 


 

500 francs Pierre et Marie-Curie

500 francs Pierre et Marie-Curie -numismag

 OOOO


OOOO

Mais Roger PFUND a également participé aux deux concours organisés par l’IME, l’Institut monétaire européen, ancêtre de la Banque Centrale Européenne. Il a d’ailleurs remporté ces deux concours, mais c’est le projet de l’autrichien Robert KALINA, qui fut in fine retenu par la BCE, sans doute parce que ce dernier était plus pauvre tant au niveau du graphisme de sécurité que des illustrations. La BCE souhaitait en effet un moyen de paiement neutre qui ne mette pas un pays ou plusieurs en avant au détriment des autres pays membres, voire au détriment des futurs pays entrants. Or, concevoir un billet de banque uniquement comme un moyen de paiement est une erreur. Roger PFUND en est persuadé. Il ajoute d’ailleurs à ce sujet « Sinon comment expliquer que tout nouveau pays qui accède à l’indépendance dans le monde a pour premier soucis de concevoir une monnaie fiduciaire. Le billet est un media social avant l’heure. Cela a toujours été ainsi et sera toujours  ainsi ! ».

Et pourtant beaucoup auraient aimé avoir les billets de Roger PFUND dans leurs poches, collectionneurs ou non…

OOO

Projet  Euro – Epoques et styles – 1996

 

 

 

OOOOO

La gamme des billets Euros

 

OOOO

La gamme des billets Euros série Moderne et Abtrait – 1996

OOO

OOOO

OOOO


Specimen Billet 2000 francs pour la Banque Suisse UBS – 1997

 

Impression Offset avec encre de sécurité, application argent à chaud, sérigraphies OVI et taille-douce

 


OOOO

ROGER PFUND a réalisé de nombreux autres projets. On peut citer parmi ceux-ci une série de billets de circulation pour les Comores (2006), réalisée par la Banque de France pour le compte du gouvernement de l’archipel. Le billet de 1000 franc de cette série a été récompensé par le prix de l’IBNS de la même année comme plus beau billet du monde.

 

1000 francs Banque Centrale des Comores – 2006

La gamme de billets de la Banque Centrale des Comores

 

OOOO


OOOO

ROGER PFUND a également travaillé sur une série de billets pour la Malaisie. Son projet n’a pas été retenu, mais on reconnait de suite la patte de l’artiste lorsque l’on découvre les projets de billets de cette série, que ce soit pour la chromie ou la composition des illustrations.

 

 


OOOO

Spécimen Henri Dunant – 2006

Innovia security AG

Impression Offset avec encre de sécurité, sérigraphies OVI et taille-douce sur papier polymère transparent

 


OOOO

Spécimen SPARK – 2006

Impression Offset avec encre de sécurité, taille-douce sur papier polymère filigrané

0000


OOOO

Spécimen Niccolò Paganini – SPARK – 2009

OOOO

OOOOO


OOOOO

Plus récemment, ROGER PFUND a présenté lors d’une réunion des banquiers centraux du monde entiers en 2012 à Washington un billet polymère dédié à Jules VERNE et à son roman emblématique  « 20 000 lieux sous les mers » sur l’avers. Le revers est dédié au « tour du monde en 80 jours ». D’où la valeur faciale retenue de 80…jours. Ce billet graphiquement très élaboré présentait ce qui pouvait se faire de mieux en matière d’impression et d’intégration d’éléments de sécurités les plus avancés sur substrat polymère à ce jour. Le billet présente notamment une petite pieuvre argentée volumétrique. Ce projet a été élaboré en collaboration avec les plus grand acteurs du papier valeur dont le fabricant de machine KBA-NOTASYS, le producteur d’encres SICPA, l’imprimeur ORELL FÜSSLI, le fournisseur d’éléments diffractifs KÜRZ et les fournisseurs de polymère INNOVIA et SECURENCY.

 

Épreuve offset du spécimen Jules Verne – 2006

 Spécimen Jules Verne – version définitive 2012

Impression Offset avec encre de sécurité, bande diffractive, sérigraphie SPARK, taille douce sur polymère transparent

OOOO

OOOOO


OOOOO


OOOOO

L’artiste franco-suisse a également réalisé un billet commémoratif de 50 dihram pour le compte du MAROC. Celui-ci célèbre les rois du Maroc au recto, avec les portraits de MOHAMMED V et VI et de HASSAN II et le 50ème anniversaire de la banque centrale marocaine au verso avec un dessin représentant le siège de la banque à RABAT. Ce billet a été émis par la BANK AL MAGHRIB en 2005.

 

50 dihram – Banque du Maroc – 2005

 

Il comporte un fil de sécurité avec la mention en arabe  «BANK AL MAGHRIB ». Une fenêtre transparente  change de couleur, celle-ci allant du vert au rose.

ooooo


OOOOO

La Banque Centrale d’Argentine fit appel à Roger Pfund pour la réalisation d’un billet de 100 pesos commémorant les 60 ans de la disparition de l’héroïne argentine Evita PERON. Le billet fut présenté au public par la présidente Cristina FERNANDEZ en juillet 2012, en présence de Roger PFUND. Un billet de 5 pesos avait été prévu à la mort d’Evita PERON mais le coup d’Etat organisé par son mari avait reporté l’émission de ce billet.

 

 Billet 100 pesos commémoratif – les 60 ans de la disparition d’ Evita PERON – Banque d’Argentine 2012

Sur le recto est représenté un portrait d’Evita PERON ainsi que des fleurs et des feuilles d’ERYTHRINA, plante emblématique de l’Argentine. Figure la mention «En tant que femme, je sens dans mon âme la chaleur et la tendresse du peuple dont je suis issue et envers qui j’ai un devoir ».

Impression Offset, sérigraphie SPARK, taille douce sur papier filigrané et fil sécurité.

 

 

Au revers est représenté un bas relief de l’Autel de la paix d’Auguste à ROME. Sous le 100 pesos on peut lire la mention « Chef populaire qui a lutté pour les droits des travailleurs les plus humbles et les plus vulnérables en menant à bien les travaux laborieux de justice sociale. Evita Peron a préconisé la participation des femmes dans la politique en favorisant fortement leur suffrage – Un droit des femmes qui a été finalement accordée légalement en 1947 et réellement exercé, pour la première fois, en 1951 ».

Ce billet a été sélectionné par Krause Publications pour la une de la 20 ème édition de son Standard Catalog of  World Paper Money – Modern Issues 1961 – Present.

 

Voir ici la vidéo de la Présentation officielle du billet de 100 pesos >>

OOOO


ÒOOOO

Un consultant reconnu

Roger PFUND est aussi consulté en sa qualité d’expert du papier valeur et plus particulièrement de la conception graphique de sécurité par les autorités monétaires du monde entier. Il a ainsi travaillé pour le compte du gouvernement chinois sur la dernière gamme de billets de banque en qualité de consultant extérieur.Et toujours en matière d’impression sécurisée, Il a réalisé le passeport suisse actuel.

OOOO


OOO

Un créateur de billets de banque mais aussi de pièces.

Le dernier projet auquel Roger PFUND a participé est le design des pièces d’investissement émises par la société de droit suisse SWISS BULLION CORP GENEVA SA.

 

 

Cette société a élaboré une gamme de produits monétiformes en métaux précieux tels que l’argent, l’or ou le platine. Pour ce dernier, la pièce de 1 oz est pour la première fois frappée sur des flans d’une pureté 999.9 millièmes.

Le produit phare de la gamme est d’ailleurs le module d’une once d’or 24 carats. Roger PFUND a collaboré à ce projet en développant tout un design de sécurité en micro lettres de 0.2mm, sur l’ensemble de la surface de la pièce.

« Ce qui n’était pas simple, ajoute Paul NOEL, le PDG de la société suisse, car l’or 24 carats est un or mou. Pour pouvoir frapper le design original de Roger, nous avons du mettre au point un procédé métallurgique innovant pour durcir l’or. On a ainsi obtenu un produit de placement 24 carats, plus haut standard sur le marché de l’or d’investissement sécurisé par un design signé PFUND ». Le nom de ROGER PFUND se détache d’ailleurs autour de la croix sur chaque avers des produits de la gamme SBC.

Ce produit 100% «swiss made » a rencontré un vrai succès. Paul NOEL a vendu plus de 50 000 unités depuis le lancement de la société SBC en 2013. Depuis 2016 ces pièces, sont sécurisée par une technologie « phygital » afin d’être identifiable et authentifiable. Les produits de la société SBC sont frappés en qualité BU par la société HUGUENIN, avec le symbole «phy» de la société SBC, enregistrée auprès des autorités suisses comme émetteur de pièces sous ce différent quasi-monétaire.

 


 

Roger PFUND est, on l’aura compris, très sensible à la qualité de conception des billets de banque. Il garde toujours sur lui un billet de 10 dollars qu’il n’hésite pas à sortir de son portefeuille dés qu’il en a l’occasion au cours d’une conversation. Il ajoute alors, avec humour, «le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire…sauf si l’on veut faciliter le travail des faussaires!».

C’est finalement la Conseillère Fédérale Doris Leuthard qui donne la meilleure définition de ce qu’est Roger PFUND, qui lors d’un séjour en Chine avait profité de l’occasion pour le rencontrer et admirer les quelque 500 toiles de l’artiste genevois, exposées au Today Art Museum de Pékin.

L’artiste lui a fait visiter les 4 000 mètres carrés de l’exposition qui lui sont consacrés dans le prestigieux établissement. Dans son discours devant des personnalités chinoises, la ministre de l’Economie a qualifié Roger Pfund de « meilleur ambassadeur de notre pays (NDLR: la Suisse)». Elle avait ajouté « L’art est le meilleur moyen de créer une relation de paix, de joie et de compréhension entre les peuples ». Roger PFUND entre parfaitement dans cette définition! (Source citations Doris Leuthard: https://www.rts.ch/info/economie/1188984-fin-de-la-visite-de-doris-leuthard-en-chine.html).

 

 

Sources : NUMISMAG©, Archives Roger PFUND – SWISS BULLION CORP- Recherche iconographique Olivier BOCQUET.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×