10€ slovaque 2018 commémorant le 50ème anniversaire du Printemps de Prague

10€ slovaque 2018 commémorant le 50ème anniversaire du Printemps de Prague

La monnaie de Slovaquie, la Mincovna Kremnica, a émis le 09 août 2018 une monnaie commémorant le printemps de Prague et son 50éme anniversaire. Alors qu’en Europe de l’Ouest, plusieurs pays ont commémoré les évènements de Mai 1968, il ne faut pas oublier les évènements qui ont marqué en cette même année les pays de l’ancien bloc de l’Est.

 


Les causes du Printemps de Prague


 

C’est sans doute l’arrivé de DUBCEK à la tête du parti communiste tchèque en janvier 1968 et sa volonté de mettre en place un communisme «à visage humain », marquant une rupture avec le stalinisme, qui est à l’origine de cet évènement majeur, précurseur, avec les soulèvements de BUDAPEST en 1956, de l’effondrement du communisme.

DUBCEK voulait en effet réintroduire le pluralisme politique et la liberté de la presse dans son pays. Sur le plan économique, il souhaitait un abandon pur et simple de la doctrine stalinienne de planification reposant sur la priorité aux industries lourdes et de main d’œuvre, au profit d’activités plus évoluées du point de vue technologique et générant plus de valeur ajoutée.

 


Un mouvement de panique chez les dirigeants d’Europe de l’Est?


 

La situation est très contrastée et beaucoup moins tranchée que ce que l’on pourrait croire. En Union soviétique, le politburo est divisé entre les modernistes qui sont plutôt en accord avec les réformes envisagées par DUBCEK et la vieille garde stalinienne.

La Yougoslavie, la Hongrie et l’Albanie sont plutôt du côté des réformateurs. Il en est de même de la Roumanie de Nicolaï Ceoucescu.

A contrario, l’Allemagne de l’Est pousse dés le mois d’avril 1968 à une intervention militaire des troupes du pacte de Varsovie pour mettre fin à ce que le gouvernement est-allemand considère comme une dérive dangereuse du gouvernement tchécoslovaque.

 


Une intervention militaire massive en août 1968


 

Le 21 août 1968, les troupes de 5 pays du pacte de Varsovie envahissent la Tchécoslovaquie. Les troupes terrestres sont précédées par des parachutistes dont certains en tenue civile, arrivant par des vols réguliers russes. L’intervention des troupes communistes ne rencontre pour ainsi dire pas de résistance de la part de l’armée tchécoslovaque et de la population. Le gouvernement DUBCEK avait d’ailleurs demandé à la population de ne pas réagir et de garder son calme.

 

 

Quelques incidents isolés ont été constatés et les historiens tchèques estiment que l’intervention des troupes du pacte de Varsovie a fait moins de 100 morts.

Le haut commandement tchécoslovaque connaissait vraisemblablement les intentions russes dés avril 1968. Mais formé dans les écoles de guerre russes et travaillant dans un commandement intégré dominé par l’armée russe, les généraux tchèques sont restés passifs. Peut être aussi ont-ils craint un bain de sang inutile dans la population tchèque face aux 6 000 chars déployés par le Pacte de Varsovie…

 


Le geste fou de Jan PALACH


 

C’est sans doute l’image qui aura le plus marqué les esprit au cours de l’intervention des troupes communistes. En signe de protestation, un jeune étudiant, Jan PALACH s’immole par le feu.

 

 

Cette image a fait le tour du monde et le jeune étudiant est imité par d’autres personnes en Tchécoslovaquie mais aussi dans d’autres pays du bloc de l’est comme en Pologne où un comptable de 59 ans s’immole également devant une foule de 100 000 personnes lors d’un match de football…

C’est à ce moment que les dirigeants communistes ont eu une réelle crainte d’un soulèvement massif dans l’ensemble des pays du bloc de l’Est. Le rejet du système communiste par les populations de ces pays était dés lors avéré. Mais ce soulèvement n’eut pas lieu.

Sur le plan international, plusieurs pays communistes contestent l’intervention militaire comme la Roumanie, la Yougoslavie et l’Albanie. Ce dernier pays quitte même le pacte de Varsovie suite à ces évènements.

Le parti communiste italien dirigé par BERLINGUER condamne cette intervention qui marque le début de la rupture avec Moscou. Le parti communiste français, tenu par des dirigeants néo-staliniens, ne condamne rien ni personne…

 


Les conséquences de la fin du Printemps de Prague


 

Un mouvement d’émigration estimé à 70 000 personnes fit suite à l’intervention militaire. Ce chiffre reste faible par rapport à une population totale de 15 millions de personnes.

DUBCEK fut écarté du pouvoir en 1969, en douceur. L’armée et l’administration connurent des purges.

Mais l’effet le plus significatif fût l’apparition de divergences de fond entre les dirigeants communistes de ces différents pays et d’une des premières brèches dans le système politique communiste du bloc de l’Est.

 


L’émission de la MINCOVNA KREMNICA, chargée de symbole


Sur l’avers de la pièce, on voit un homme écarter les pans de sa chemise devant le canon d’un tank russe, geste provocateur et symbolique, signifiant «Allez y, tirez sur le peuple, nous ne sommes pas armés!».

La mention « Vyrocie » signifie en français «anniversaire».

Le nombre 50 indique que 2018 marque le50éme anniversaire du Printemps de Prague et de l’intervention militaire des pays du pacte de Varsovie. « Août 1968 » est la date de cette intervention.

 

10€ slovaque 2018 commémorant le 50ème anniversaire du Printemps de Prague

Avers de la pièce de 10€ Printemps de Prague 2018 et la photo de presse correspondante

 

Sur le revers, le nombre 1968 surmonté de fil de fer barbelés symbolise la chape de plomb qui s’abat sur la Tchécoslovaquie avec l’intervention militaire des pays du bloc de l’Est.

La mention Slovaquie 2018 figure sur ce côté de la pièce, 2018 étant le millésime de la pièce. La valeur faciale ainsi que le blason slovaque sont également représentés sur ce même côté de la pièce. Celle-ci a une valeur faciale de 10€.

Les différents monétaires du graveur et de la Monnaie slovaque ont été gravés dans la partie supérieure du revers de la pièce.

 

10€ slovaque 2018 commémorant le 50ème anniversaire du Printemps de Prague

Revers de la pièce de 10€ Printemps de Prague 2018

Caractéristiques de la pièce


Valeur faciale : 10€

Métal : Argent 900/1000

Poids : 18g

Diamètre : 34mm

Tirage : non précisé

Designer : prof. Mgr. art. Patrik Ko


 

Sources: MINCOVNA KREMNICA et NUMISMAG©.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×