Découverte en Italie d’un trésor de 300 pièces d’or romaines de la fin de l’époque impériale

Découverte en Italie d’un trésor de 300 pièces d’or romaines de la fin de l’époque impériale

Une fouille archéologique menée dans un ancien théâtre italien a permis à une équipe de chercheurs de trouver un véritable trésor caché dans une jarre en stéatite, remplie de pièces d’or ainsi qu’une barre de métal dorée. C’est à Côme au nord de l’Italie, dans le sous-sol de l’ancien théâtre Cressoni inauguré en 1807, transformé en cinéma au début du XXe siècle puis fermé en 1997 qu’a été découvert des centaines de pièces d’or datant du Ve siècle. Ce théatre devait être entièrement démoli pour permettre la construction d’une résidence de standing. Le récipient a été découvert dans le sous-sol lors de fouilles accompagnant le creusement d’un bassin d’eau destiné à la lutte anti-incendie. Le site n’est pas loin de l’ancien forum de Novum Comum, où d’autres importants vestiges romains ont été découverts. C’est à Jules César que l’on doit la création de la ville en -59.

 

Découverte en Italie d'un trésor de 300 pièces d’or romaines de la fin de l’époque impériale

OOO

 

 

 

Les monnaies trouvées dans la jarre ont été frappées des effigies de plusieurs empereurs de la fin de l’époque impériale : Flavius Honorius (393-423), Valentinien III (425-455), Léon Ier (457-474) ou encore, Antonio et Libius Severus (461-465).

Il est surprenant de trouver cette jarre remplie de pièces lorsque l’on sait que très peu de monnaie était en circulation au sein du système économique romain à cette époque. Toute les monnaies appartiennent à une période chaotique, marquée par les invasions répétées des peuples germaniques et l’instabilité politique d’un empire à bout de souffle, qui a contribuent à une grande insécurité. La pièce la plus récente date de 474, soit seulement deux ans avant la fin de l’empire romain d’Occident.

OOO

 

Le précieux trésor se trouve aujourd’hui dans un laboratoire gouvernemental à Milan, pour une étude plus approfondie. Chacune des 300 pièces devra être soigneusement retirée de la jarre.

Ce travail prendra néanmoins du temps car les pièces, sont étroitement serrées en rouleaux et doivent être extirpées de la jarre une à une, avec prudence. Jusqu’à présent, une trentaine d’entre elles ont pu être séparées avec succès, révélant leur parfait état de conservation. Pour les archéologues le propriétaire qui a caché cette jarre ne semble pas être un particulier mais plutôt un dirigeant d’une banque ou un dépôt public car les pièces étaient empilés dans des rouleaux semblables à ceux que l’on voit à la banque aujourd’hui.

OOO

 

 

C’est une découverte importante car elles vont aider la communauté de chercheur à comprendre la monnaie romaine de la fin de la période impériale, sur la fin du 5ème siècle, qui fut une période de chaos en Italie.

 

 

Sources : NUMISMAG©

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Salon numismatique Avignon novembre 2018

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×