Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque – catalogue des ses créations

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque – catalogue des ses créations

Elle est pour beaucoup la dernière représentante de la grande école française de la création fiduciaire du 20ème siècle tant pour les billets émis par la Banque de France que pour les autres états avec qui elle a collaboré. Pierrette Lambert est la seule femme à avoir dessiné des billets de circulation français. Artiste peintre, elle a dessiné une cinquantaine de maquettes de billets, près de 1 300 timbres-poste pour la France, Monaco, Andorre et développé une œuvre personnelle d’une grande variété. Elle a notamment réalisé des miniatures mais elle est également réputée pour ses travaux sur les enluminures, qui dans le domaine de l’impression fiduciaire constituaient un élément de sécurité pour déjouer les contrefaçons.

Elle est née en 1928, dans une famille d’enseignants. Son père y a fondé l’école Paul-Painlevé dans une ancienne gare de tramway. Elle commence ses études à l’école des Beaux-Arts de Poitiers en 1943. En février 1944, elle assiste à l’arrestation de son père et de son frère Jean par la Gestapo, tous deux résistants qui meurent en déportation. Elle s’engage dans le réseau de résistance Marie-Odile. À la Libération elle reprend ses études, d’abord à l’école des beaux beaux-arts de Poitiers puis à l’École de dessin et d’arts appliqués au commerce et à l’industrie de Paris, puis à l’École Estienne. Elle se spécialise dans la technique de la miniature sur ivoire.

En 1957, elle expose ses travaux à la galerie Ror-Volmar à Paris. Ses talents de miniaturiste et de portraitiste sont alors remarqués par le directeur de la fabrication des billets de la Banque de France, monsieur Henri Guitard. Ainsi débute une collaboration avec la Banque de France des 1957 et qui durera près de 40 ans. Elle a pris sa retraite en 1997.

 

 

 

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

Pierrette LAMBERT

 

Lorsque Pierrette Lambert commence à travailler pour la Banque de France, cette dernière a définitivement abandonné, depuis 1953, les figures allégoriques qui étaient très courantes sur les billets de banque français notamment au XIXe siècle. Des personnages célèbres, hommes politiques, écrivains, savants, peintres ou musiciens ornent désormais tous les billets de banque. Ils deviennent des illustrations de la culture et de l’histoire de la France. Sur chaque billet, le personnage choisi est entouré d’éléments évoquant sa vie et/ou son œuvre.

Pierrette LAMBERT a su développer un style, qui est ensuite magnifié par la gravure fiduciaire. Beaucoup de collectionneurs apprécient pour leur esthétisme les billets qu’elle a imaginé. Elle a ainsi dessiné trois billets pour la Banque de France illustrés par des personnages célèbres. Ces billets ont donc fait partie de l’histoire de la circulation fiduciaire française.

Interview

NUMISMAG : Madame LAMBERT, merci de nous avoir accordé cet interview et répondre aux questions de NUMISMAG. Quelle est votre formation initiale ?
Pierrette LAMBERT : J’ai entamé un cursus artistique aux beaux-arts de Poitiers, puis à l’école de dessin et d’arts appliqués au commerce et à l’industrie à Paris (année 1946-1947). Au bout de deux ans de cours, la directrice m’a dit que je pouvais partir, alors le cursus était de cinq ans.

Quelles ont été vos activités professionnelles avant de travailler pour la Banque de France?
Pierrette LAMBERT : Je peignais des éventails, des vases, vaisselles, broches, cravates, qui étaient vendues pour les boutiques du quartier du Marais à Paris. Passionnée par la technique de la peinture sur ivoire, je me suis spécialisée dans la réalisation de miniatures très appréciées des antiquaires pour lesquels je restaurais des miniatures anciennes ou en faisait des copies !!

Comment êtes vous parvenue à travailler pour la filière fiduciaire (Banque de France) ?
PL : En 1957, j’ai fait une exposition de miniatures et d’enluminures à la Galerie Ror-Volmar. Ces œuvres ont été remarquées par leur finesse et leur précision, par M. Henri GUITARD, Directeur de la Banque de France, qui supervisait la fabrication des billets de la Banque de France. J’ai été invitée à son bureau. Il m’a demandé quelques essais de maquettes, si réussis, que j’ai eu immédiatement commande de billets.

Qu’est ce qui vous intéressait dans le dessin de billets de banque ?
PL : Faire ressortir une personnalité qui a marqué l’histoire de France.

Quels billets avez-vous dessiné pour la Banque de France ?
PL : Les plus célèbres sont le Pasteur (5 francs), le Racine (50 francs)  et le Montesquieu (200 francs). Ma première réalisation a été le billet de 50 francs, qui est sortie en 1962. Il représente Racine d’après une gravure de Jean Daullé devant le château de La Ferté-Milon, où il a vu le jour. Ce billet a beaucoup plus au président Valérie Giscard d’Estaing. Par la suite on ma confié de nombreux projets, ainsi que des timbres pour la Poste.

Quelles étaient les contraintes techniques que la Banque de France vous avait imposées pour le dessin de billets de banques ?
PL : On m’avait donné une consigne simple : faire le plus compliqué possible pour empêcher la contrefaçon. Il fallait faire petit car tout devait tenir dans des dimensions réduites. On m’avait donné également comme directive de ne laisser aucun visiteur pénétrer chez moi lorsque je travaillais pour la Banque de France. La Banque devait craindre que de faux monnayeurs ne s’emparent de mes dessins.

Pour quels autres pays avez-vous dessiné des billets de banque ?
PL : J’ai dessiné des billets de banque pour de nombreux pays africains et asiatiques, amis de la France (Cameroun, Vietnam, Mali, Gabon, Comores, etc.).

Quel est le projet de billet de banque qui vous a le plus passionné ?
PL : Mon projet préféré est le 500 francs Anne de Bretagne qui était à l’origine avec un autre personnage Anne d’Autriche.

Quel était selon vous le projet le plus difficile techniquement à réaliser ?
PL : Pour tous les billets, la combinaison des traits pour assurer la sécurité.

Vous avez réalisé une série de billets euros. Quels sont les illustrations que vous aviez retenues
PL : Le concours demandait à représenter les époques : classique 5 €, romane 10 €, gothique 20 €, renaissance 50 €, baroque et rococo 100 €, fer et verre 200 €, architecture moderne du 20e siècle 500 €, par la création de portraits symbolisant ces époques.

Quelles anecdotes avez-vous concernant ce projet ?
PL :
Nous ne devions proposer aucun personnage historique, car les pays membres de l’Union européenne ne parvenaient pas à se mettre d’accord sur le motif. Les dirigeants de la Banque européenne ont fini par opter pour des billets impersonnels, faute de se mettre d’accord sur un sujet.

Que pensez-vous de la série actuelle de billets euros (la seconde série de billets) ?
PL : Elle va à contresens de l’histoire, car ils ne représentent aucun des symboles, ni des œuvres architecturales ou des personnalités de l’Union Européenne.

Quelles pièces avez-vous dessinées pour la Monnaie de Paris ?
PL : Une pièce de 500 F pour la Banque des Etats de l’Afrique Centrale en 1976.

 

 

 

Avec quels graveurs de la Monnaie de Paris avez plus particulièrement travaillé ?
PL : Un seul, Robert COCHET pour cette pièce de 500 F. C’était un grand technicien, son travail est d’une précision et d’une méticulosité extrême.

 

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

Robert COCHET, graveur de la Monnaie de Paris (source: site de N. SALAGNAC)

 

En matière de philatélie, vous avez dessiné de nombreux timbres. Quel est celui qui vous a le plus marqué?
PL : Le timbre de 1988 « Enguerrand Quarton – Piéta », de Villeneuve-lès-Avignon. Mon premier timbre a été crée en 1962 pour Saint-Pierre-et-Miquelon : ils représentent deux fleurs : la Calopogon pulchellus et la Cypipredium acaule. J’ai dessiné environ 1300 timbres.

Dans quels autres domaines artistiques avez-vous réalisé des œuvres ?
PL : Sans exception, dans tous les domaines et surtout celui de la miniature sur Ivoire.

Concernant la peinture, sur quels support, format et sujets peignez vous ?
PL : Mes œuvres sont très diverses, de par leur inspiration (religieuse ou profane) et leurs modes d’exécution sur différents supports (ivoire, cuivre, toile, parchemin, bois, laque, papier).

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

 

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

 

Quelles sont vos sources d’inspirations?
PL : La fascination de la nature, l’attirance du sacré et une imagination visionnaire.

Pourquoi ces choix ?
PL : Il n’y a pas de choix, c’est mon être entier, visible et invisible, qui est attiré.

ooo

Catalogue des créations de Pierrette Lambert
Billets émis et projets non émis


ooo

Les Créations de billets pour la Banque de France

5 fr Pasteur type 1966

 

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

 

Maquette approuvée par la BdF

 

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

oo

 

Planches de 50 francs Racine (essais de couleurs) – collection Banque de France

 

50 fr Racine type 1962

 

Maquette approuvée par la BdF

 

oooo

1000 fr Montesquieu

Le projet initial portait sur un billet de 1000 francs!

 

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

Première esquisse de Pierre LAMBERT

Interview de Pierrette Lambert, 40 ans de création de billets de banque - catalogue des ses créations

Maquette de la BdF réalisée par montage photographique

à partir du dessin de P. LAMBERT

 

200 fr Montesquieu type 1981

 

200 fr Montesquieu type 1981

200 fr Montesquieu type 1981

 

 

200 fr Montesquieu type 1981

ooo

 


oooo

Les billets non émis de la Banque de France crée par Pierrette Lambert

50F BERLIOZ type 1964
Etude par Pierrette Lambert pour un 50F type 1964 – Non émis Date : (1970)
Cette maquette représente le compositeur Hector BERLIOZ et son oeuvre La Damnation de Faust.

 

50F BERLIOZ type 1964

 

Epreuve avec valeur faciale

 

v

oooo

 

500 et 1000 Francs ART MÉDIÉVAL Reine Clotilde type 1980

Premier avant projet de P. LAMBERT de la série Art Médieval – Clotilde de BURGONDIE. Mme LAMBERT. Cet avant projet « Reine CLOTILDE » fut étudié avec deux valeurs faciales, 500 et 1000 francs. Un premier projet avec l’effigie de la reine Clothilde, avait été en cours en 1941 avec le peintre Sébastien LAURENT et qui lui aussi abandoné.

À la fin des années 1970, la Banque de France entreprend la création d’une nouvelle gamme de billets sur le thème du patrimoine artistique français, puis des grandes époques artistiques : moyen-âge, Renaissance et XVIIIe siècle. Le projet « Art médiéval » connut diverses évolutions dans sa valeur faciale, ses représentations et ses procédés d’impression jusqu’à cette version en offset rehaussée d’une taille-douce noire au recto et munie de sécurités nouvelles (micro-lettres notamment)

 

ooo

ooo

500 Francs ART MÉDIÉVAL, l’Ange de Reims, type 1980

Etude par Pierrette Lambert des 1979,du premier projet du 500 qui deviendra le 1000F
Sur ses versions du billet Art Médieval, La Reine CLOTILDE est remplacée par la représentation d’un Ange en bois, provenant de Reims et datant du XIIIeme siècle

500 Francs ART MÉDIÉVAL, l'Ange de Reims, type 1980

 

500 Francs ART MÉDIÉVAL, l'Ange de Reims, type 1980oooo

 

1000 Francs ART MÉDIÉVAL, l’Ange de Reims, type 1984

Pour vérifier son imprimabilité, et aussi du fait de son grand format, une production pilote fut réalisée en 1985. Mais la coupure avait déjà connu un moment de disgrâce en 1983 alors que son émission était envisagée pour soulager celle du 500 francs et adapter la gamme de billets à l’inflation. Ce projet fut alors contrarié par les mesures d’austérité engagées par le Premier Ministre pour enrailler la fuite des capitaux qui a suivi l’accession de la Gauche au pouvoir. Le stock produit et mis en réserve n’a jamais été mis en circulation et fut détruit en 1995 car obsolète quant à sa composition graphique et ses sécurités anti-contrefaçon.

1000 Francs ART MÉDIÉVAL, l'Ange de Reims, type 1984

Au recto on trouve l’ange, des motifs tirés du tympan du cloitre du mont Saint-Michel, du portail de Notre Dame de Paris, d’un chapiteau du cloitre de Moissac…

Au verso, le dessin représente des scènes de travail tirées des vitraux de la Sainte-chapelle de Paris.

 

1000 Francs ART MÉDIÉVAL, l'Ange de Reims, type 1984

ooo

Ce billet a été fabriqué à hauteur d’un million de billets. Le stock produit et mis en réserve n’a jamais été mis en circulation et fut détruit en 1995. Ci-dessous un exemplaire gardé par la Banque de France

1000 Francs ART MÉDIÉVAL, l'Ange de Reims, type 1984oooo

500F Renaissance type 1986 

La Banque de France engagea le projet d’un billet consacré à la Renaissance, au printemps 1982, dans l’objectif de disposer d’une coupure de réserve pouvant remplacer le billet de 500 francs « Pascal » dans le cas où celui-ci serait victime d’une contrefaçon massive. Une fabrication « pilote » d’un million d’exemplaires fut réalisée pour tester l’impression de nouveaux signes de sécurité en production industrielle. Ce stock resta en l’état car il ne fut pas nécessaire de remplacer le « Pascal » avant l’émission d’un billet beaucoup plus sécurisé (type 1995 « Pierre et Marie Curie ») : mais, en laboratoire, la coupure évolua encore pour la mise au point de nouvelles sécurités. Si cette coupure avait été émise, cela aurait été la première femme à figurer sur un billet français.

ooo

500F Renaissance Anne d’Autriche type 1981 

Le premier projet avait pour sujet Anne d’Autriche qui fut remplacée par Anne de Bretagne. Ce projet s’est inscrit dans une série consacrée aux grandes périodes historiques : Romane, Médiévale et Renaissance.

 

ooo500F Renaissance Anne d'Autriche type 1986

oooo

 

500F Renaissance Anne de Bretagne type 1986 

500F Renaissance Anne de Bretagne type 1986

 

500F Renaissance Anne de Bretagne type 1986

 

Maquette de P. LAMBERT – 500 francs Anne de BRETAGNE 

500F Renaissance Anne de Bretagne type 1986

 

 

500F Renaissance Anne de Bretagne type 1986

 

 

Dernière version du 500 francs Anne de Bretagne, Billet de réserve – 1987

Introduction du bleu violine dans la chromie du billet

 

 

 

100 fr Gustave Eiffel – vers 1985-1990

Etude par Pierrette Lambert pour ce 100F qui fût en concurrence avec les projets de Roger Bezombes et Roger Pfund.
Dans la sélection de personnages finalement retenus pour la nouvelle gamme, au terme d’une longue période de réflexion et de consultations, Gustave Eiffel figurait sur le billet de 100 francs et les frères Lumière sur celui de 200 francs.

 

oooo

Projet de  billet pour la banque du Vietnam

Billet de 500 dongs

Ce magnifique billet inédit n’a jamais vue le jour et cela est bien dommage !

Dessin à la gouache

ooo

 

 


ooo

Les billets de la Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale et du Cameroun

oo

1 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale et du Cameroun 1961

Le premier billet pour l’Afrique dessiné par Pierrette Lambert. Sur le recto le dessin illustre l’une des deux principales ressources d’exportation du pays avec la récolte du café. Au verso, le dessin est de Pierre Munier qui a dessiné la récolte des fèves de cacao.

ooo

5 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale et du Cameroun 1961

Sur le recto, au premier plan, le portrait d’Ahmadou Ahidjo, premier président de la République du Cameroun de 1960 à 1982, avec la chambre des députés au second plan.

Au verso, la richesse de la flore avec divers fruits et fleurs ainsi qu’un paysage de forêt.

ooo

 

100 francs Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale et du Cameroun 1962

 

Au recto, portrait d’Ahmadou Ahidjo, premier président de la République du Cameroun de 1960 à 1982.

Au verso, port de Douala avec, au premier plan, des grumes de bois exotique et, en arrière-plan, le Mont Cameroun.

 

ooo

1 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale et du Cameroun 1962

Au recto, une étape de la récolte du coton : dans un village africain, des femmes portent le coton sur leur tête tandis que les hommes rassemblent la marchandise dans des grands paniers ou ballots.

Au verso, une exploitation forestière : trois hommes abattent des arbres dans la forêt tropicale ; les grumes sont ensuite transportées sur une plateforme tirée par un tracteur.

oooo

500 francs Banque centrale des États de l’Afrique équatoriale et du Cameroun 1963

Au recto, gardien de troupeaux avec deux zébus.

Au verso, au premier plan, devant une bananeraie, deux ouvriers agricoles portent des régimes de bananes. D’autres chargent un camion de marchandises.

oooo


 

oooo

Les billets pour la Banque centrale du Mali

 

1 000 francs Banque centrale du Mali 1970

Au recto, un homme devant le barrage hydro-électrique de Sotuba (région de Mopti) sur le fleuve Niger.

Au verso, un village dogon avec, avec au premier plan, une sculpture en bois dogon.

ooo

5 000 francs Banque centrale du Mali 1971

Au recto, un berger devant son troupeau de zébus.

Le verso représente l’exploitation du coton, récolte et tissage.

ooo

10 000 francs Banque centrale du Mali 1971

Au recto, portrait d’homme devant une usine.

Au verso, un tisserand travaille sur son métier à tisser et une jeune femme pose devant une étoffe.

ooo

100 francs Banque centrale du Mali 1972

Au recto, une femme pose devant le fleuve Niger et l’hôtel de l’amitié en arrière-plan.

Au verso, une femme se tient sur les rives du fleuve à Mopti, devant des pirogues remplies de marchandises.

 

ooo

500 francs Banque Centrale du Mali 1972

Au recto, des militaires contribuent à l’extension du réseau routier.

Au verso, une caravane de Touaregs dans le désert de Gao, avec leurs dromadaires chargés de marchandises.

oooo


ooooooOOO

Les billets pour la Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC)

 

5 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) 1982

Maquette


Au recto, les travaux des champs traditionnels ; une femme porte une hotte remplie de feuillages.

Le verso présente des techniques modernes de l’agriculture et de l’exploitation minière.

oooo

10 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) 1982

Maquette à la gouache

Le recto montre un très beau portrait féminin et des têtes d’antilopes, animal emblématique de la région

Le verso illustre la grande diversité des fruits produits en Afrique centrale.

oooo

Banque Nationale de Djibouti

 

10 000 francs Banque nationale de la République de Djibouti type 1983

Au recto, portrait d’une femme et de son enfant ; à l’arrière-plan, un paysage aride, typique de Djibouti. Des chèvres dans un arbre entourent le filigrane, l’élevage étant l’une des principales ressources du pays.

Au verso, vue aérienne du port de Djibouti, situé sur la côte Est de l’Afrique, à l’entrée de la Mer rouge.

oooo


oooo

Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC)

500 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) – 1992

Le billet montre les animaux de la région : animaux d’élevage au recto, faune sauvage au verso.

Le recto comporte une carte de la carte de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale.

ooo

1000 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) – 1992

 

Au recto, scène de cueillette, dont celle du café.

Au verso, transport par voie fluviale de grumes de bois exotique.

 

ooo

2000 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) – 1992

 

Au recto, la composition illustre la diversité des fruits exotiques.

Au verso, un navire à quai attend le chargement de marchandises à l’exportation.

ooo

 

5000 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) – 1992

 

Au recto, au centre, un ouvrier avec son casque de chantier et autour, l’activité liée à l’extraction du pétrole illustrée par des derricks, un forage et un puits.

Au verso, la récolte du coton.

ooo

10 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique centrale (BEAC) – 1992

Au recto, le buste de la jeune femme coiffée de façon traditionnelle est devant le siège de la BEAC, situé à Yaoundé.

Au verso, différentes techniques de pêche sont évoquées : pêche au filet, à la ligne ; des poissons de tailles très diverses ont été pêchés.

 

 

 

5 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) – 1992

Au recto, portrait d’une danseuse et, au second plan, illustration du thème de l’industrie par une unité d’extraction et de traitement d’uranium.

Au verso, une scène de marché de poteries évoque l’artisanat.

oooo

5 000 francs Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) 1992

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cameroun 5 000 francs

 


ooo

Les billets pour la Banque centrale des Comores

 

5 000 francs Institut d’émission des Comores 1975

Avant projets par Pierrette Lambert pour la banque des Comores

Au recto, un couple se tient devant le port de Moroni et la grande mosquée.

 

 

Au verso, en médaillon, Saïd Mohamed Cheikh, ancien président du Conseil de gouvernement des Comores, de 1962 à sa mort en 1970.

500 francs Institut d’émission des Comores 1975

Au recto est représenté le Palais du gouvernement de la République des Comores. Les principales îles qui la constituent sont Anjouan, Moheli et la Grande Comore.

Au verso : paysages volcaniques de cet archipel situé dans l’océan Indien, au Nord-Ouest de Madagascar.

1 000 francs Institut d’émission des Comores 1975

Au recto, une jeune femme et une île de l’archipel.

Au verso, des jeunes femmes cueillent des épices. L’archipel exporte essentiellement des clous de girofle, de la vanille et de l’ylang-ylang, utilisé dans les parfums.

 


OOOO


oooo

 

Les billets pour la banque centrale de Madagascar

 

500 Banque centrale de Madagascar 1994

Maquette du 500 francs

 

 

 

ooo

2 500 francs Banque centrale de Madagascar 1998

 

 

ooo

5 000 francs Banque centrale de Madagascar 1994

 

 

ooo

10 000 francs Banque centrale de Madagascar 1995

 

 

ooo

25 000 francs Banque centrale de Madagascar 1998

 

 

oooo

Les billets pour les Territoires d’Outre-Mer

Pierrette Lambert a également conçu des billets de circulation pour l’outre-mer. Ses talents de coloriste transparaissent particulièrement dans ces billets. Ses créations ont commencé avec la création de la nouvelle gamme de billetsen Nouveau francs

ooo

10 NF Institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM) type 1962

Au recto, portrait de jeune Antillaise devant un paysage de mer et d’îlots rocheux. Au verso, récolte de la canne à sucre avec une usine de transformation de la canne en arrière-plan. Le filigrane reproduit le profil d’une Antillaise.

ooo

 

ooo

50 NF IEDOM type 1962

Au recto, une bananeraie avec trois ouvriers cueillant les fruits. À gauche, un navire à quai est déchargé de ses marchandises. Au verso, un couple d’Antillais avec une scierie sur la gauche et la forêt guyanaise en arrière-plan. Le filigrane reproduit le profil d’une Antillaise.

ooo

 

 

oooo

10 000 F Institut d’émission d’outre-mer (IEOM) type 1986.

Au recto, portrait de profil d’une Polynésienne coiffée d’une couronne de fleurs ; en arrière-plan, un village polynésien illustrant l’activité touristique, avec l’emblème du drapeau de la Polynésie française. Au verso, une Calédonienne à la chevelure ornée d’une fleur d’hibiscus ; à sa droite, une sculpture en bois ; à l’arrière-plan, des coraux et différents poissons évoquent l’environnement marin.

 

ooo

 

 

ooo


ooo

Les dernières créations de Pierrette Lambert

La gamme de billets Euros crées pour le 1er concours. Elle participe au concours de la conception des billets en euros, mais ce sont les projets de Robert Kalina qui sont retenus.

 

Présentation de la série de billets euro de Mme LAMBERT

lors de l’exposition 2014 dédiée de la BdF

 

Billet de 5 euros

 

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

 

Projet de Billet 

oooo

Billet de 10 euros

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

Projet de billet de la BdF

ooooo

Billet de 20 euros

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

 

 

Projet de billet de la BdF

oooo

Billet de 50 euros

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

Recto du projet de billet de 50€ de la BdF

ooo

Billet de 100 euros

 

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

Projet de billet de 200€ – BdF

ooo

Billet de 200 euros

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

Projet de billet de la BdF

oooo

Billet de 500 euros

 

Maquette de Pierrette LAMBERT

 

 

Projet de billet de la BdF

 

Sources: Pierrette LAMBERT, Galerie Olympe de Gouges, Banque de France, Citéco et NUMISMAG.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×