La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

L’équipe de NUMISMAG a pu constater à plusieurs occasions le dynamisme de groupes Facebook, dédiés à la numismatique. Il y a quelques mois, nous avions réalisé l’interview de Jean Luc MARÉCHAL. Ce dernier, ancien graveur de la Monnaie de Paris, est le co-animateur du groupe « Les graveurs méconnus de la numismatique».

Il est désormais co-auteur du site dédié à la pièce de 10 francs Génie et à l’ensemble de son œuvre en tant que graveur.

En effet, le 21 juin, jour de la fête des pères et premier jour de l’été, un nouveau site Internet verra le jour. Il s’agit d’un site consacré à la 10 francs Génie de la Liberté et à son créateur, Jean-Luc Maréchal.

Ce site, mis à jour régulièrement, vous fera découvrir le travail réalisé en amont de la création d’une telle monnaie. Et comme ce travail est fait en collaboration avec le créateur-graveur de cette monnaie, nous vous ferons découvrir les anecdotes de ce métier très méconnu de nous, numismates, et de du parcours de Jean-Luc Maréchal en particulier. A cette occasion, nous avons posé 3 questions à Jean-Luc Maréchal, qui nous a répondu avec sa franchise habituelle.

C’était l’occasion d’interviewer Jean Luc MARECHAL sur ce nouveau projet.

 

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

Jean Luc MARECHAL, comment vous est venue l’idée de faire un site Internet dédié à la 10 francs Génie de la Liberté et sur votre travail?

Je vivais tranquillement ma vie de retraité, passionné par mon patrimoine à restaurer. Je ne pensais pas très souvent à ma carrière de graveur… jusqu’au jour où, sur un forum, j’ai vu passer le nom d’Oscar Roty, et j’y ai mis un commentaire. En quelques jours, tout s’est emballé, j’étais sorti de l’anonymat par Rida Roty, Jean-Charles Viguier, Ludovic Bru, dont j’ai décidé de faire mes premiers légataires. Le 17 septembre 2017, ce dernier lançait la page Facebook « 10 Francs Génie, toutes ses histoires ».

Cette page, dédiée à mon œuvre, réunit 470 membres en moins de trois ans. Parmi ceux, notables, qui nous ont rejoints, il y a Albin Rey, qui sera le 4e légataire, et puis Bruno Visentini. Nous nous sommes retrouvés deux fois à la bourse d’Aucamville, Bruno a eu envie d’ouvrir une page Wikipédia pour me faire connaître par le plus grand nombre. Cette opération n’a pas été une sinécure. Un gros travail étant déjà effectué, l’idée a alors germé de créer un site. Je suis sûr que ce n’est pas moi, mais Bruno qui en a parlé le premier.

C’est donc lui qui s’est mis au travail : trouver un webmestre ; réunir tous les documents déjà légués ; me faire écrire des articles, décrire mes travaux ; mettre tout ça en page ! Après trois mois de travail intense, l’accouchement va avoir lieu. Je suis sûr qu’il sera sans douleur, et le début d’une belle vie !

 

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

illustration pièce 10 francs génie de la Liberté 1988-2001

 


Pensez-vous que le métier de graveur monétaire est suffisamment mis en valeur ?

Le métier de graveur recouvrait plusieurs dizaines de spécialités, jusqu’au début du XXe siècle. Puis, des pans entiers du métier ont disparu, sans bruit. Le gaufrage, le timbre, le fer à dorer, etc. Lorsque je suis sorti de Boulle en 1966, nous n’avions aucun problème pour trouver du travail, et surtout pour changer d’employeur afin de compléter sa formation. C’est ainsi que suffisamment mis en valeur ?j’ai travaillé chez cinq employeurs en neuf ans, avant de m’établir en qualité d’artisan avec Georges Bergevin. Ensuite, j’entrais à la Monnaie de Paris et je découvrais la gravure monétaire. Je ne dirais pas que c’est la branche noble du métier, mais s’en est une qui est très belle.

Mais je suis arrivé dans la période où la machine prenait le pas sur la main, ou les commerciaux prenaient le pas sur les artisans créateurs. Après que j’ai gravé la pièce de 10 francs « Génie de la Liberté », la gravure en taille directe a été reléguée au musée des souvenirs. En trente ans, le métier s’est réduit comme peau de chagrin. L’anonymat était la règle, je l’acceptais. Mais ce n’était franchement pas normal que le métier subisse également cette mise à l’ombre. Ma présence est l’occasion de mettre en lumière le métier que je représente, en partageant mes connaissances.

C’est pour ça que nous devons connaître et faire connaître les derniers graveurs qui défendent notre métier, tel Nicolas Salagnac à Lyon ou Pedro Urzua à Santiago du Chili…

 

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

 

En quoi ce site sera-t-il différent des autres sites monétaires ?

Je ne connais pas d’autres sites monétaires… par contre, je connais plusieurs groupes sur les réseaux sociaux. Les groupes vivent dans l’instantané, l’actualité. Bien peu de leurs membres connaissent le métier de graveur et les techniques mises en œuvre. Même en essayant de structurer les publications dans les groupes, les informations sont difficiles à retrouver.

Avec ce site, on traite un sujet très cadré, mais on le traite à fond. D’où est-ce que je viens, quel cheminement ai-je suivi, quelles épreuves m’ont conduit à ce que j’ai fait, quels personnages ai-je côtoyés, que m’ont-ils appris. Les limites : on n’y apprendra que ce que je connais.

Ce site sera évolutif. Tout n’est pas encore écrit, de nombreux articles sont en attente. Nous répondrons aux questions et attentes des visiteurs, de manière structurée. Maintenant, je suis soulagé, presque libéré.

Je souhaite longue vie à « 10francsgenie.fr ».

 

La 10 francs Génie et son graveur Jean-Luc Maréchal ont leur site web!

Jean-Luc Maréchal, le « papa » de la 10 francs Génie de la Liberté.

 

Sources : Jean-Luc Maréchal, Fédération Française des Associations Numismatiques – NUMISMAG©

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×