Nouveaux billets de 100€ et 200€ – série EUROPE ES2

Nouveaux billets de 100€ et 200€ – série EUROPE ES2

La présentation officielle des visuels des deux derniers billets de la série au type Europe a eu lieu le 17/09/2018. Les nouveaux billets en euros font partie d’une série qui a été baptisée « Europe », car ils comportent un portrait de la princesse Europe, personnage de la mythologie grecque, qui apporte une touche humaine et a donné son nom à notre continent. Cette opération est la dernière étape du toilettage de la série de billets baptisée « Europe », qui a débuté en 2013 avec les nouveaux billets de 5 euros, puis s’est poursuivie en 2014 avec les 10 euros, en 2015 avec les 20 euros et en 2017 avec les 50 euros

La principale raison de ce lifting est de garantir la sécurité des espèces, face à des faussaires toujours plus ingénieux. Les ingénieurs en sécurité des fabricants de billets de banque avec la BCE ont multiplié les défis technologiques. En plus de l’impression en relief par exemple, de nouveaux signes de sécurité sont apparus, permettant d’éviter les contrefaçons. Par transparence, le visage d’Europe y apparaît en filigrane. L’hologramme représentant 100 euros ou 200 euros en haut de la bande argentée. Si on incline le billet, vous verrez de petits symboles de l’euro graviter autour du nombre principal. Quant au chiffre émeraude, en bas à gauche, il est imprimé à l’aide d’une encre spécifiques qui change de couleurs lorsque vous l’inclinez.

 

Les billets de 100 euros sont parmi les plus utilisés sur le Vieux Continent derrière les 50 et les 20 euros, alors que les 200 euros, ont une audience quasi confidentielle. En effet  ils ne représentent que 1 % du nombre total de billets et 4% de la valeur des billets en circulation. Ils auront davantage une valeur de réserve comme le fût les billets de 500 euros. 

Si la banque de France avec son imprimerie ultra-moderne de Chamalières (Puy-de-Dôme) est un acteur important dans la fabrication des euros, il semble que ce soit l’Allemagne et l’Autriche qui ont remporté les appels d’offres pour la fabrication des 2 coupures.

 

Nouveaux billets de 100€ et 200€ - série EUROPE ES2

Batiment de la BCL (BCN du LUXEMBOURG) à LUXEMBOURG

aux couleurs des nouveaux billets de 100 et 200€

Le thème des « Époques et styles », qui avait été choisi pour la première série, a été repris dans la série « Europe ». Un graphiste indépendant de Berlin, Reinhold Gerstetter, a toutefois remodelé les billets, qui présentent, notamment, des couleurs plus vives. Il a créé des éléments visuels de forme plus arrondie et accentué la représentation tridimensionnelle des ponts. Ces modifications permettent de distinguer aisément les billets des deux séries. Les billets comportent en outre des signes de sécurité qui sont encore plus difficiles à contrefaire que ceux de la première série.

 

Les nouveaux billets de 100€ et 200€ – Série Europe

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

 

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

 

 

Le billet de 100€ série Europa

OO

Nouveaux billets de 100€ et 200€ - série EUROPE ES2 - nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

 

Le billet de 100 euros représente les styles architecturaux baroque et rococo (entre 1600 et 1750).

Dans cette série de billets, les initiales de la Banque centrale européenne apparaissent en dix variantes linguistiques et non plus cinq, du fait de l’élargissement de l’Union européenne, en 2004, 2007 et 2013 : BCE ECB ЕЦБ EZB EKP EKT ESB EKB BĊE EBC.

OO

Nouveaux billets de 100€ et 200€ - série EUROPE ES2 - nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

 

 

Les nouveaux billets de 100 et 200 euros

ooo

Le nom de la monnaie apparaît non seulement en caractères romains (EURO) et grecs (EYPΩ) mais aussi en caractères cyrilliques (EBPO), depuis l’adhésion de la Bulgarie à l’Union européenne, en 2007.

la carte de l’Europe située au verso des billets de la série « Europe »  comprend les îles de Malte et de Chypre, deux des pays ayant rejoint l’Union européenne depuis la mise en circulation de la première série.

 

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

 

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

OO


OO

Systèmes de sécurités du billet de 100€

 

Nouveaux billets de 100€ et 200€ - série EUROPE ES2 - nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

 

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

nouveau billet de 100 euros 2019 - 100 euro - 200 euro - billet de 100 euros - nouveau billet de 100 euros

OO


OOO

Le billet de 200€ Série Europa

 

Nouveaux billets de 100€ et 200€ - série EUROPE ES2

Nouveaux billets de 100€ et 200€ - série EUROPE ES2

 

 

OO

OOO

Systèmes de sécurités du billet de 200€


 

 

 

 

OO


 

Les nouveaux billets de 100 et 200 euros

Inspection d’une place d’impression à l’Imprimerie de CHAMALIERES (Banque de France)

OO

Ainsi, on sait qu’en tout trois imprimeurs ont été chargés de l’impression de ces nouvelles coupures parmi lesquels l’imprimerie de la Banque de France située à Chamalières et vraisemblablement l’imprimerie de la « Bundesdruckerei » de la Banque Centrale allemande. Les collectionneurs devraient donc trouver des billets de 100 et 200€ avec les lettres d’imprimeurs U, pour la Banque de France et X, pour la Bundesbank (« Bundesdruckerei ») dans le code long des futurs billets de 100 et 200 euros. La Banque de France a également été en charge de la production « pilote » des ces nouveaux  billets de 100 et 200€ de la série « Europe ».

Pour 2018, les banques centrales d’Estonie, des Pays bas, de la Finlande,  du Luxembourg, de Malte, de Slovaquie, de Slovénie et de Chypre ont constitué un groupe qui ne passera qu’un seul marché public pour la fourniture des billets que ces pays doivent fournir à la zone euro au titre de l’année 2018.  Pour l’ensemble de ces pays, il n’y aura donc qu’un seul imprimeur fiduciaire en charge de l’impression des nouveaux billets de 100 et 200€.

Il est à noter que pour la seconde série ES2, la Banque de France imprimera en masse l’ensemble des coupures du 5 au 200 euros alors que pour la première série de billets euros, elle était plutôt cantonnée à l’impression des plus faibles valeurs faciales de 5 à 50€. En 2017, la Banque de France a produit 1.4 milliard de billets euro, toutes valeurs confondues.

Façonnage de billets de 20€ dans l’Imprimerie de la Banque de France

Enfin, la papeterie de la Banque de France devient un pôle essentiel dans la fabrication du papier fiduciaire. Elle a été filialisée en 2015 sous le nom d’EUROPAFI. En 2017, la Banque de France en détient encore la majorité du capital social mais les banques centrales d’Autriche, d’Irlande, d’Italie et du Portugal sont entrées au capital de cette filiale de la Banque de France.

Désormais, les imprimeries fiduciaires de ces pays ou les imprimeurs qui seront en charge de la production du volume de billet devant être émis par ces pays seront alimentés en papier fiduciaire fabriqué à Vic le Comte, dans la papeterie de la Banque de France.

Stock de fibres de coton à Vic Le Comte

A l’occasion de la campagne de communication annonçant le lancement de la mise en circulation des nouveaux billets, la BCE rappellera que le conseil des gouverneurs des banques centrales de l’euro système a entériné l’abandon de la fabrication des billets de 500€. Ceux –ci continueront à avoir cependant cours légal dans la zone euro. La BCE a constaté que l’annonce de la fin de la fabrication des billets de 500 euros avait entrainé une forte hausse de la demande en coupures de 100 et 200 euros.

Les deux derniers billets de la série ES2 porteront la signature de Mario DRAGHI, actuel gouverneur de la BCE.

OO

Signature fiduciaire de Mario DRAGHI

OO

La Banque Centrale Européenne diffuse quelques informations sur les quantités de billets produites ainsi que sur les BCN qui supervisent la fabrication des nouveaux billets de 100€ et 200€ au type Europe.

Compte tenu des quantités produites dés 2017, il apparaît que la production de ces coupure a commencé vers la fin de l’année 2017.

2017
valeur faciale quantité produite (millions) valeur (millions) BCN assurant production
100 € 850 85 002 Allemagne Espagne Autriche
200 € 284 56752 Belgique Allemagne
2018
valeur faciale quantité produite (millions) valeur (millions) BCN assurant production
100 € 2300 230000 Allemagne Espagne Autriche France Italie Lettonie Lituanie
200 € 715 143000 France Italie Autriche

OO

Les Pays en charge de la fabrication des coupures peuvent également donner une idée de l’Imprimeur et donc de la lettre commençant le code long des billets.

Pays premiere lettre possible – code imprimeur fiduciaire
Allemagne R et/ou W
Espagne V
Autriche N
Belgique Z, l’imprimerie fiduciaire belge ferme ses portes en 2020
France U et/ou E
Italie S
Lettonie R et/ou W
Lithuanie R et/ou W

OO

Ainsi pour la France on pourra avoir la lettre U, lettre de l’Imprimerie de Chamalières, voire la lettre E de l’imprimeur privé Oberthur.

Pour l’Autriche, la lettre N de l’Imprimerie fiduciaire nationale de Banque Nationale Autrichienne devrait figurer sur les billets imprimés pour le compte de ce pays.

OO

Entourée en rouge, la lettre imprimeur du code long de la série ES2

OO

Pour l’Allemagne, les lettres R ou W pourraient figurer sur les billets dont la Bundesbank a en charge la fabrication, selon qu’elle recourt à sa propre imprimerie (R) ou à l’imprimeur privé Giesecke et Devrient (lettre W pour l’imprimerie de Leipzig, également ancienne imprimerie fiduciaire de la RDA).

L’imprimerie de Munich (lettre X) de GetD est en principe fermée et reconvertie en bureau d’étude.

Pour l’Espagne, la lettre V de l’imprimerie de la Fabrica National Y timbre devrait figurer sur la production de billets supervisée par la Banque d’Espagne.

La Belgique devrait participer avec son imprimerie fiduciaire nationale pour la dernière fois à la fabrication d’une nouvelle coupure fiduciaire, avec la lettre Z. En effet, la fermeture définitive de celle ci est prévue pour 2020.

Pour l’Italie, l’imprimerie de la banque d’Italie devrait produire les deux nouvelles coupures (lettre S).

En revanche, pour ce qui concerne la Lettonie et la Lituanie, ces deux pays n’ont pas d’imprimerie fiduciaire propre et ont recours en général à un imprimeur allemand, soit la Bundesdruckerei (lettre R) soit Giesecke et Devrient  (lettre W).

 

Fabrication des 100€ et 200€- Vidéo de la BCE

 

Nous vous conseillons de ne pas trop tarder de remplacer vos billets de la 1er gamme car les anciennes coupures resteront valables le temps que les vielles coupures soient progressivement retirées de la circulation.

 

Lire aussi


La fin du billet de 500 euro 


OOO

OO

 

Sources : Banque de France, BCE, NUMISMAG©.

 

nouveau billet de 100 euros 2019 – 100 euro – 200 euro – billet de 100 euros – nouveau billet de 100 euros
billet de 200 euros – nouveau billet de 200 euros

4 Commentaires

  1. European Monetary Union – New 100 and 200 euro notes. : MRI Guide | The MRI Bankers' Guide to Foreign Currency

    21st Juil 2018 - 16 h 40 min

    […] Source: Numismag.com […]

  2. New € 100 and € 200 bills – EUROPE ES2 series – Banknotestreet

    22nd Juil 2018 - 18 h 34 min

    […] Source: numismag […]

  3. Ker

    20th Mai 2019 - 16 h 12 min

    Où se procurer ces billets en France?
    merci
    ps: ma Banque me dit ne pas en avoir

    • Pierre

      20th Mai 2019 - 23 h 37 min

      Bonjour,
      Comme indiqué dans l’article ces billets seront mis officiellement en circulation le 28/05/2019.
      Il faudra même attendre un peu plus longtemps, selon nous, afin que ces nouveaux billets soient mis en circulation sur toute l’Europe.
      Entre 3 et 6 mois si l’on se réferre à la durée qu’il a fallu pour la mise en circulation effective des coupures précédentes de la série ES2.

      Cordialement,

      Team Numismag

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×