Monnaie de 12 Gros ou Fiorino d’HONORÉ II de Monaco de 1640, vendu 13 500 euros !

Monnaie de 12 Gros ou Fiorino d’HONORÉ II de Monaco de 1640, vendu 13 500 euros !

A Saint-Jean-de-la-Ruelle, le commissaire priseur Maître Semont adjugeait le 6 septembre dernier une monnaie monégasque d’une grande rareté, seulement connue à deux exemplaires aujourd’hui dans le monde et frappée par Honoré II,(1597 – 1662) seigneur de Monaco, Menton et Roquebrune. Elle a été acheté par un amateur pour 13 500 euros ! et hors frais.

Description

12 Gros ou Fiorino de HONORÉ II :  » HONORATVS II.D.G.PRINC.MONOECI 1640″,

buste à gauche, cuirassé avec le collier de la Toison d’Or – Revers, MARC.CAMPANIAE.COM.CANVSI.ET.C Écu couronné entouré du collier de la Toison d’ Or – 5,93 grammes – TB

12 Gros ou Fiorino de HONORÉ II : " HONORATVS II.D.G.PRINC.MONOECI 1640"

 

12 Gros ou Fiorino de HONORÉ II : " HONORATVS II.D.G.PRINC.MONOECI 1640"

 

HONORE II, seigneur de Monaco

 

12 Gros ou Fiorino de HONORÉ II : " HONORATVS II.D.G.PRINC.MONOECI 1640"

 

Lucien de Monaco, né en 1481 et mort en 1523, fut le souverain de Monaco du 11 octobre 1505 au 22 août 1523. Il fût assassiné en 1523 par son cousin Barthélemy Doria et ne laissait qu’un fils en bas-âge, Honoré, dont la tutelle fut confiée à son oncle Augustin, évêque de Grasse, qui fut reconnu seigneur. Augustin ne trouva pas auprès de François 1er l’appui que Charles VIII et Louis XII avaient donné à son père et à ses frères. À la suite de graves désaccords qui s’étaient élevés entre lui et les autorités françaises, il entama avec Charles-Quint des négociations qui aboutirent à placer Monaco sous le protectorat espagnol.

Devenu souverain, HONORE II, seigneur de Monaco, seigneur de Menton et Roquebrune mit fin à 150 ans de protectorat et d’occupation espagnole. Dans le cadre du traité de Péronne (1641), Honoré II place la principauté de Monaco sous le protectorat de la France et perd de ce fait ses terres espagnoles et leurs revenus. Le roi Louis XIII prévoit de lui donner en compensation le duché de Valentinois, le marquisat des Baux, le comté de Carladès, la cité de Chabeuil, les baronnies de Calvinet, du Buis et la seigneurie de Saint-Rémy-de-Provence : ce qui fut matérialisé au moyen de lettres patentes remises à Saint-Germain-en-Laye en février 1643.

En 1640, il fait frapper les premières monnaies monégasques. En 1644, Louis XIV lui délivre des lettres patentes par lesquelles il confirme que les monnaies d’or et d’argent à l’effigie et aux armes du Prince auront cours dans tout le royaume de France.

 

Sources : Philocale enchères -NUMISMAG®

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

  • Grande bourse numismatique Monaco Novembre 2018
  • Salon numismatique Avignon novembre 2018

Newsletter signup

RECEVEZ GRATUITEMENT
LES ACTUALITÉS

Merci de patienter

Merci pour l'inscription

×